Montréal en 1949 (partie 1)

Voilà plus de 60 ans, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, qu’aurait-on vu de l’Île de Montréal si nous avions pris l’un des avions de la Canadian Pacific Air Lines Ltd, Aerial Survey Division pour photographier le territoire?

Des champs et encore des champs, des milliers de petits et grands potagers, souvent enclavés dans des quartiers en construction, des dizaines de petits ruisseaux, des banlieues en expansion et l’incroyable place que prenait alors les chemins de fer, les immenses gares de triage. Et tant d’autres choses, comme le pavillon central de l’Université de Montréal, presque tout seul, au sommet du mont Royal.

Les Archives de la Ville de Montréal ont déposé dans le portail de données ouvertes de la Ville plus de 3 900 photos aériennes: c’est une collection fascinante à voir et à regarder. Pour réaliser cette cartographie aérienne de l’Île en 1949, le territoire a été séparé en 48 couloirs. De 50 à 95 photos étaient prises pour couvrir chaque couloir. Chacune d’entre elles représente donc qu’une petite fraction de l’ensemble. En les regardant une à une, on a beaucoup de difficulté à les situer, d’autant plus que le « chevauchement » entre les photos est assez grand, plus de 30 % du territoire se retrouve souvent sur les photos adjacentes.

[googlemaps https://photosynth.net/embed.aspx?cid=1ff56713-e8d9-4e59-ab15-4ed512db6e8b&delayLoad=true&slideShowPlaying=false » width= »500″>

Mais la technologie peut donner un bon coup de main! Pour juxtaposer les photos les unes aux autres, j’ai utilisé l’application Photosynth de Microsoft. C’est très facile à utiliser et à mettre en ligne (mais le téléchargement m’a semblé un peu long). Je n’ai pas vérifié chaque collage fait automatiquement, mais le résultat me semble très bon, sinon excellent. Voici le résultat pour 200 photos. Choisir « Agrandir pleine vue » pour un meilleur résultat. D’autres applications peuvent créer ce type de panorama composée de centaines de photos, avec plus de fonctionnalités et de souplesse.

Pour avoir un avant-goût de toutes les possibilités de découverte que l’on pourra faire avec la carte aérienne générale de l’Île en 1949, cette application remplit tout à fait son rôle.

Le long édifice au centre « inférieur » de l’image est le Grand Séminaire, rue Sherbrooke à l’Ouest de la rue Guy; plus à gauche, c’est le Collège Dawson, à l’ouest de la rue Atwater.

Bonne visite!

Vous pouvez comparer avec la carte actuelle: