Calendrier général d’Expo 67

Ce calendrier général d’Expo 67 veut réunir tous les événements, grands et petits, présentés lors de l’exposition universelle de Montréal. Pour le moment, on y trouve la date des fêtes nationales par pays (en vert) et les noms des navires venus à la Cité du Havre (en mauve). Cliquez sur les titres pour plus d’informations (à compléter).

Par défaut, les deux séries de dates sont affichées. Vous pouvez afficher l’une ou l’autre en cliquant sur le petit triangle dans le coin supérieur droit. Ce calendrier est conçu avec l’Agenda Google qui permet d’importer des fichiers contenant des événements datés.

Bientôt, il sera possible de partager et de contribuer à cet agenda.

Ces informations sont tirées du Rapport général, publié en 5 tomes.

Habitat Yolande Simard – Pierre Perrault

Lieu – maison – bibliothèque: habitat culturel, étagement, ordre et désordre: la vie et la curiosité relient, rassemblent.

Échographie / écographie: écriture et graphie de l’écho des lieux originaires des objets et souvenirs dans leurs lieux d’adoption nouveaux.

Comme dans les emprunts linguistiques, les mots et les expressions continuent d’appartenir à leur langue d’origine (hazard a été emprunté à l’arabe).

Emprunter un objet pour l’apporter chez soi, c’est en partager la signification avec son lieu d’origine.  Comme les dents de narval continuent toujours à appartenir au règne animal, même dans un bungalow urbain. Comme la mosaïque romaine continue à appartenir à Rome, à la cathédrale et à la 2e Guerre, à la vie d’un jeune avocat Canadien-français en visite en Europe…

Dresser une seule liste de tous les objects et artéfacts donnerait un pur chaos; les extraire serait les dé-vitaliser, défaire ce que 50 ans de vie commune a engendré.

Lieu où l’observateur-visiteur se métamorphose en habitant autochtone.

L’hospitalité de YSP comme lieu de cohabitation, augmentée et transformée par la présence de JB: le dialogue devient triple.

De l’entrée à la sortie par la dédicace du premier livre, Portulan de Perrault, à sa femme: Par qui tout commence.

Construction d’un lieu familier et vaste.

Horloge, céramiques, gravures, peintures, vaisselles, photos, livres, meubles, pierres, documents, livres, écrits, non écrits…

Échanges, voyages, sédentaires, chasse, aller-retour, cueillir, chasseur-cueilleur, semeur… Partir revenir, butin, collection, dé-classement, ordre-désordre.

Émigration – immigration

La maison initiatique, entrer et ne plus en re-sortir le même.

Masque, l’épreuve, les maîtres de la connaissance… géo-thèque, strates, navigateur, fleuve…
La transformation: le bouleversement, le choc, la densité de l’expérience humaine, totalité, montée, descendre…

L’émotion de la bibliothèque, de la chaise, du rayonnage Ferron.

La signification du lieu: lire, regrouper, créer, raconter, Furetière, la Flore, Sumer, Michel Serres,

Igloo, hutte, lettré, rustique, végétal, minéral, mots et sémiophores…

Institution nouvelle pour la nouvelle loi du Patrimoine

La mémoire est maintenant un chantier (elle n’est plus une donnée, Fernand Dumont

Pour souligner l’adoption de la nouvelle loi du Patrimoine (2012), poser un geste symbolique, pour marquer l’entrée de la protection et de la diffusion de la mémoire dans une ère nouvelle de connaissance. Comme les musées, les bibliothèques publiques ont marqué des étapes essentielles de la conservation et la diffusion de la culture, des institutions nouvelles sont nécessaires pour correspondre aux nouveaux médias numériques.

Plus on conserve, plus le pourcentage des choses conservées ET diffusées ou accessibles diminuent! Une part de plus en petite des documents et objets diffusés est (réellement) accessible, consultable, exposée.

Les Grands Numériques, explorateurs du Nouveau Nouveau Monde

L’agrandissement des musées ne concerne que l’exposition dans des salles réelles, mais pas une extension de leur espace d’exposition virtuelle.

Accompagner l’adoptation de la Loi d’un geste important: l’annonce de la création d’une insitution nouvelle pour diffuser les ressources numériques dans un horizon de 2017, comme contribution du Québec au 375e de Montréal: institution nationale. Ouvrir un chantier de la mémoire et du présent pour concevoir, élaborer et créer une institution de type nouveau qui sera ouvert en 2017, numérique.

Concours international d’architecture numérique: institution multimédia

Les États doivent créer de nouvelles institutions culturelles pour exploiter les vastes programmes de numérisation qu’ils financent:
– imprimés, archives, cinéma, images, sons, musée, sites, données, informations
– le Musée imaginaire de Malraux était fondé sur la photographie
– réflexion sur la création d’une librairie numérique aux États-Unis: quel contenu?
– tout va vers le mobile et la consommation, diffusion individuelle sur de petits appareils, des supports portatifs où la communication prend le dessus sur les contenus
– l’utilisation des écrans s’est élargie à la diffusion des données, des informations, de tous types de documents: on y crée autant qu’on lit, regarde, écoute, recherche.

– diffuser le parcours de grands chercheurs, comme les Grands Explorateurs