Centre de recherche virtuel sur la francophonie canadienne

Projet à envoyer à Yves Frenette du CRCCF sur le modèle de celui pour les sociétés d’histoire du Québec, et plus largement de celui d’une sorte de bibliothèque virtuelle Ferron élargie aux dimensions de l’Amérique française.
Quelle originalité alors?

Différences d’autre projets:
1) certains axés sur le discours et la publication de textes, études, synthèses: Agora (mais c’est mixte dans ce cas-là comme dans l’encyclopédie de la mort), Patrimoine culturel de l’Amérique française, Francoidentitaire, etc.
2) des banques de documents numérisés, centre d’archives, bibliothèques, donc les sources premières, sans outils de lecture, d’annotation, d’édition et de publication
3) bases de données bibliographiques, donc les sources secondaires, sans liens le plus souvent avec 1 et 2.
4) les réseaux de chercheurs et des institutions (comme le site de la francophonie qui vient d’être lancé, conçu par Vortex)
5) le public qui visite tout ça, mais qui est dispersé dans des milliers de lieux et d’organismes communautaires.

Le but, donc, serait de relier ces 5 éléments dans un site pour réunir à la fois: sources primaires et secondaires, institutions, chercheurs et publics. Aussi, et c’est fondamental, en faire un centre vivant de rencontre, de participation, de publication, de discussion. Aussi, de plus, un centre évolutif auquel on peut ajouter modules (pédagogie, exposition, annotation), des interfaces, des pratiques d’écriture et d’édition (blogues, forums…), des plug-ins (HistoryBook sur les personnages historiques ou le FictionBook sur les personnages littéraires, la mythologie grecque transposée dans un logiciel de généalogie, etc.)

Grandes axes:
– réunir les sources primaires: documents

Publié par

LGauvreau

Curateur culturel