FictionsBook..

Idée un peu facile mais peut-être fructueuse:

– créer une sorte de clone de Facebook pour les personnages fictifs de la culture mondiale!
– besoin d’un profil biographique pour les êtres de fictions

où les auteurs/créateurs deviennent les « parents »; les autres personnages de la même oeuvre ou d’autres oeuvres des « relations »

– le groupe des lecteurs se divisent en « amis » (ceux qui aiment le personnage) et en « ennemis » (ceux qui ne l’aiment pas)

– faudrait trouver aussi quelque chose de semblable pour la critique, et les auteurs qui ont repris le même personnage ou créé un avatar (Hamlet a des milliers d’avatars)

– module de généalogie fictive pour 1) tracer l’arbre d’un personnage dans une oeuvre singulière, dans les oeuvres du même auteur (chez Balzac ou Faulkner, par exemple) 2) généalogie historique dans la fiction: tracer l’arbre généalogique de Prométhée, du Chaperon rouge, du Christ, etc. dans le monde des fictions (littéraires, picturales, théâtrales, cinématographique…)

Il y a donc une généalogie « réelle », fondée sur des faits de fictions, et une généalogie du deuxième degré, appelons ça comme ça, qui naît de la critique ou tout simplement du discours sur les personnages fictifs et qui les transforment en personnages mythiques, archétypaux… Par exemple, il y a le personnage de Prométhée et les autres personnages nommé Prométhée (donc une descendance directe, réelle) puis les autres personnages qu’on a caractérisé comme prométhéen (donc une descendance indirecte, produit par le discours et les lecteurs). Donc, une généalogie de l’auteur et une/des généalogies de lecteurs (terme générique pour englober: spectateurs, participants, auditeurs, internautes, etc.).

Les lecteurs pourraient donc créer leur propre généalogie (qui n’est qu’un type de réseaux possibles entre les personnages fictifs comme pour les personnes réelles) en liant des personnages entre eux.

Le World Theater, la grande scène de la fiction…

Reste à trouver un titre…

Publié par

LGauvreau

Curateur culturel