L’encyclopédie du rien

Google en donne toujours trop, trop de liens, de pages, d’informations, et trop c’est…
Donc, pourquoi pas une encyclopédie sur ce qu’on ne sait pas, ce qu’on ignore qui, pour un être normalement constitué, devrait être plus grand que ce qu’il sait.

Comment:

– on crée un répertoire des phrases négatives par l’inventaire googlien: « je ne sais pas / I don’t know »
C’est l’encyclopédie de l’ignorance démocratique.
On demande à des experts ce qu’ils ne connaissent pas. S’il cherche, c’est donc dire qu’ils ne connaissent pas certaines choses. C’est l’ignorance élitiste.

Pour les experts ou les spécialistes, on pourrait leur demander:
– ce qu’ils ne savent pas maintenant et qu’ils pensent qu’ils pourront connaître dans 3-5 ans, dans 10-15 ans et ce qui, dans l’état actuel de leur connaissance, prendra le plus de temps à connaître, ce qu’on ne pourra jamais connaître. Et peut-être aussi, ce qu’ils ne voudraient pas savoir parce que…

Publié par

LGauvreau

Curateur culturel