Un Web vraiment universel et pour tous les temps?

Comment?

Voici une hypothèse uchronique.

Imaginons que les Sumériens ont inventé le Web, Facebook et Twitter en même temps que l’écriture!!! 
Bien sûr, ils auraient aussi inventé un Google vraiment beta.

Et supposons que ce Web-là est à peu près comme celui d’aujourd’hui et n’a pas non plus évolué depuis ce temps.

Avec une WayBack Machine optimisée, on pourrait donc consulter le blogue de Gilgamesh où il raconte ses aventures avec Enkidou:




On pourrait lire les blogues des platoniciens, des Templiers, celui de Marco Polo, de Rabelais, du docteur Chénier et de Garibaldi.

Ce Twitter multi-millénaire serait devenu un système de traçabilité des énoncés humains à travers l’Histoire. Impossible? L’industrie alimentaire se prépare à mettre en place un système de traçabilité de chaque côtelette de porc, et de chaque raisin vert. Alors, pourquoi pas un tel système pour les écrits humains?

Imaginons maintenant que nous avons un petit gadget Google, genre machine à voyager dans le temps. On entre la date que l’on veut et/ou un lieu, par exemple, Europe 1520. On retournerait en arrière dans ce web universel et de tous les temps. On pourrait consulter, naviguer, peut-être même devenir « ami » avec Jacques Cartier avant qu’il ne parte pour nous découvrir.

Impossible?! Oui et non.

Si le Web sémantique dont on parle ne permet pas un jour de réaliser de tels projets, à quoi servira-t-il?

Et même plus, sera-t-il vraiment « sémantique » s’il ne pouvait les faire advenir?

Publié par

LGauvreau

Curateur culturel